L’excursion avec AWAK à Petite-Terre vous donnera l’occasion d’observer les requins citrons de cette Réserve Naturelle, ainsi que nager avec les tortues, les raies pastenagues, les bancs de poissons chirurgiens, de grands barracudas, et si vous avez de la chance vous observerez requins nourrices, raies léopard, dauphins et baleines pendant la saison!


awak 150x150 - RNaturelle

AWAK Guadeloupe

vous invite à lire ces informations essentielles concernant

la Réserve Naturelle de Petite-Terre

avant de vous y rendre.

 

RÉGLEMENTATION DE LA RÉSERVEAWAK Excursion Catamaran à fond de verre pour une journée à Petite-Terre, Réserve Naturelle gérée par l’ONF. Départ à 08h05 de Saint-François vers l’île de Petite-Terre située à 18 km au sud-est de la Guadeloupe (45 minutes de navigation) à bord de l’AWAK II, une vedette catamaran. Activités nautiques. Le matériel de snorkeling (palmes, masque et tuba) et kayak sont mis à disposition de nos hôtes pour découvrir les richesses du lagon de la réserve marine de Petite-Terre. Visite guidée. Notre hôtesse se fera un plaisir, au cours d’une éco-balade, de vous faire découvrir l’histoire de l’île ainsi que sa faune et sa flore. Repas barbecue A midi: apéritif, déjeuner barbecue et café sur la plage à l’abri d’un chapiteau de 50 m2. Vision sous-marine panoramique : Une exclusivité AWAK qui vous permettra de découvrir la faune et la flore du lagon à bord de notre navire à fonds de verre. Retour: Arrivée vers 17h00 à Saint-François.

Les îlets de la Petite Terre ont été classés en Réserve Naturelle Nationale par décret ministériel n°98-801 du 3 Septembre 1998. Afin de préserver ce milieu, la Réserve Naturelle est soumise à une réglementation qui relève d’un code de bonne conduite.

  • Interdiction d’accéder à Terre de Haut.
  • Aucun rejet (eaux usées ou eaux vannes, produits de vaisselle,…).
  • Interdiction d’abandonner tout produit nuisant à la réserve (détritus, restes de nourriture,…).
  • Interdiction de chasser et de pêcher.
  • Interdiction de prélever des végétaux (graines, feuilles, fleurs, plantes,…) ou des animaux morts ou vivants.
  • Interdiction de couper, de récolter, de graver, des végétaux morts ou vivants.
  • Interdiction de collecter des minéraux, fossiles, vestiges, sable, …
  • Ne pas déranger, blesser, capturer ou transporter des animaux.
  • Interdiction de troubler la tranquillité par des perturbations sonores (musique notamment)
  • Interdiction de pénétrer dans certaines zones du lagon matérialisées par des bouées, cordages et panneaux. Ces zones assurent la protection d’une partie du récif corallien et de trois zones d’herbiers.
  • Interdiction de porter atteinte aux équipements présents sur la réserve.
  • Interdiction d’introduire des animaux ou des végétaux sur la réserve (chat, chien,…).
  • Interdiction de survoler la réserve à moins de 300 mètres de hauteur (y compris pour les drones).
  • L’utilisation des annexes est strictement limitée au débarquement et au rembarquement des passagers et du matériel uniquement dans la zone autorisée à une vitesse inférieure à 3 nœuds. Il est interdit de déposer des nageurs sur la barrière de corail avec une annexe.
  • Interdiction de pratiquer toute activité nautique autre que le canoë et le palmes-masque-tuba.
  • Interdiction de camper sur la réserve
  • Interdiction de faire de la plongée sous-marine sans une autorisation préalable.
  • Une visite encadrée de la réserve en empruntant le sentier de découverte est obligatoirement réalisée par le prestataire. Au cours de cette visite, il devra expliquer les enjeux de la réserve et présenter les espèces emblématiques rencontrées par les visiteurs : tortues, iguanes, oiseaux, requins, végétation, écosystèmes marins et terrestres…

plan herbiers protégés - RNaturelle

pictogrammes interdictions 02 - RNaturelle 

HISTORIQUEAWAK Excursion Catamaran à fond de verre pour une journée à Petite-Terre, Réserve Naturelle gérée par l’ONF. Départ à 08h05 de Saint-François vers l’île de Petite-Terre située à 18 km au sud-est de la Guadeloupe (45 minutes de navigation) à bord de l’AWAK II, une vedette catamaran. Activités nautiques. Le matériel de snorkeling (palmes, masque et tuba) et kayak sont mis à disposition de nos hôtes pour découvrir les richesses du lagon de la réserve marine de Petite-Terre. Visite guidée. Notre hôtesse se fera un plaisir, au cours d’une éco-balade, de vous faire découvrir l’histoire de l’île ainsi que sa faune et sa flore. Repas barbecue A midi: apéritif, déjeuner barbecue et café sur la plage à l’abri d’un chapiteau de 50 m2. Vision sous-marine panoramique : Une exclusivité AWAK qui vous permettra de découvrir la faune et la flore du lagon à bord de notre navire à fonds de verre. Retour: Arrivée vers 17h00 à Saint-Franç

Bien avant le début de la colonisation européenne, des hommes ont vécu à Petite Terre. On a retrouvé sur l’île des traces amérindiennes anciennes qui attestent d’une présence humaine entre 600 et 1500 après Jésus-Christ. Les îlets furent occupés par des Européens à partir du XVIIIe siècle. Il s’agissait de planteurs de coton avec leurs esclaves. La carte ci-dessous, dressée en 1770 par les géomètres du Roi, mentionne l’habitation de Monsieur Séaux avec ses cases d’esclaves et indique le parcellaire bordé de haies vives et les cultures sur les deux îlets. Les murs de pierre délimitant les parcelles sont encore visibles de nos jours. plan des isles - RNaturelle A partir de 1826, les îlets de Petite Terre deviennent propriété de la famille Thionville, d’origine désiradienne. Les propriétaires sont chargés d’allumer tous les soirs un feu pour prévenir les naufrages de navires. En 1838, la famille Thionville fait don à la colonie de Guadeloupe d’une parcelle de 50 ares, en vue de la construction du phare. Il est édifié en 1840. Haut de 23 mètres, c’est le premier phare de la Guadeloupe. En 1858, un recensement indique que 28 personnes vivaient à Petite Terre. En 1942, sept familles d’agriculteurs résidaient sur le site, leurs ressources étaient constituées de coton, pois, giraumon, pastèque, manioc et igname. Ils pratiquaient également la pêche et l’élevage de porcs,  moutons et  cabris. La photo ci-dessous date de 1948 ; on y voit encore une habitation phare 1948 - RNaturelle En 1972, les derniers habitants, le gardien du phare et sa femme, quittent Petite-Terre le phare étant automatisé. En 1994, le Conservatoire du Littoral devient propriétaire de la partie centrale des deux ilets. Cette acquisition contribue à la protection des îlets : le site est alors inscrit à l’inventaire ZNIEFF et fait l’objet d’un Arrêté de Protection de Biotope.

LA FLORE TERRESTREAWAK Excursion Catamaran à fond de verre pour une journée à Petite-Terre, Réserve Naturelle gérée par l’ONF. Départ à 08h05 de Saint-François vers l’île de Petite-Terre située à 18 km au sud-est de la Guadeloupe (45 minutes de navigation) à bord de l’AWAK II, une vedette catamaran. Activités nautiques. Le matériel de snorkeling (palmes, masque et tuba) et kayak sont mis à disposition de nos hôtes pour découvrir les richesses du lagon de la réserve marine de Petite-Terre. Visite guidée. Notre hôtesse se fera un plaisir, au cours d’une éco-balade, de vous faire découvrir l’histoire de l’île ainsi que sa faune et sa flore. Repas barbecue A midi: apéritif, déjeuner barbecue et café sur la plage à l’abri d’un chapiteau de 50 m2. Vision sous-marine panoramique : Une exclusivité AWAK qui vous permettra de découvrir la faune et la flore du lagon à bord de notre navire à fonds de verre. Retour: Arrivée vers 17h00 à Saint-Franç

L’absence d’eau douce, le climat très sec et la faible capacité de rétention en eau des sols, expliquent une composition floristique particulière. On distingue deux types principaux de végétation : Dans les zones sableuses ou soumises à de fréquentes inondations : – Le Pourpier bord de mer – Le Romarin noir et le Romarin blanc bord de mer – Le Raisinier bord de mer – Le Mancenillier dont la sève est très irritante. – Le Mangle Gris Sur les zones calcaires on trouve – Le Poirier pays – Le Mapou gris – Le Gaïac, espèce particulièrement remarquable car elle est rare et protégée.

gaiac - RNaturelle 

Près du phare, nous retrouvons un agave endémique des Petites Antilles, l’Agave Karatto. Les agaves ont une croissance lente et il faut attendre plusieurs années avant qu’ils ne fleurissent pour une seule fois avant de mourir. La grande hampe florale, qui atteint jusqu’à 8 mètres de haut, porte de nombreuses fleurs. La multiplication est assurée par les graines, des rejets ou des bulbilles à la base de la rosette qui vient de fleurir. agave karato - RNaturelle Au niveau des salines, se développe une végétation typique de la mangrove avec notamment des palétuviers. Sur Petite Terre, on trouve trois espèces de palétuviers : le Palétuvier noir, le Palétuvier gris  et le Palétuvier rouge. Les cocotiers de la zone d’accueil ne sont pas endémiques de ces îles, ils ont été plantés par l’homme.

LA FAUNE TERRESTREAWAK Excursion Catamaran à fond de verre pour une journée à Petite-Terre, Réserve Naturelle gérée par l’ONF. Départ à 08h05 de Saint-François vers l’île de Petite-Terre située à 18 km au sud-est de la Guadeloupe (45 minutes de navigation) à bord de l’AWAK II, une vedette catamaran. Activités nautiques. Le matériel de snorkeling (palmes, masque et tuba) et kayak sont mis à disposition de nos hôtes pour découvrir les richesses du lagon de la réserve marine de Petite-Terre. Visite guidée. Notre hôtesse se fera un plaisir, au cours d’une éco-balade, de vous faire découvrir l’histoire de l’île ainsi que sa faune et sa flore. Repas barbecue A midi: apéritif, déjeuner barbecue et café sur la plage à l’abri d’un chapiteau de 50 m2. Vision sous-marine panoramique : Une exclusivité AWAK qui vous permettra de découvrir la faune et la flore du lagon à bord de notre navire à fonds de verre. Retour: Arrivée vers 17h00 à Saint-Françoi

  • L’IGUANE DES PETITES ANTILLES

Iguana delicatissima est une espèce endémique des Petites Antilles qui a été reconnue en danger par l’UICN fin 2009. Cette espèce a une place importante dans l’écosystème des îlets de Petite Terre. L’effectif de la réserve représente environ un tiers de la population mondiale. Depuis 2009, un plan national d’actions de l’iguane des Petites Antilles a été mis en place par la DEAL et l’ONCFS. Il a pour objectif de « définir et de mettre en œuvre des actions coordonnées nécessaires à la conservation de l’iguane des Petites Antilles et de ses habitats ». Le principal danger qui pèse sur cette espèce d’iguane est l’hybridation avec l’iguane commun très présent dans les Antilles car elle se fait au détriment des caractéristiques de « Iguana delicatissima ». iguane 01 - RNaturelle

  •  LE BERNARD L’ERMITE

Coenobita clypeatus est le principal habitant de Petite-Terre, et vous le retrouverez sur tous les panneaux du sentier balisé. Le bernard l’ermite possède comme le crabe cinq paires de pattes dont la première paire est terminée par deux pinces.  Il se  caractérise par son  abdomen mou dépourvu de carapace. Pour se protéger, il occupe des abris qui sont essentiellement des coquilles de gastéropode. Il change de carapace régulièrement. Il se distingue également par le fait qu’il possède une pince droite plus grosse et plus puissante que sa pince gauche. Grâce à cette morphologie, il peut se protéger efficacement d’une entrée indésirable dans sa coquille. bernardlhermite 01 - RNaturelle

  • SCINQUE

Petit lézard aux allures d’orvet et de couleur caramel, son observation est rare et limitée aux murets des vestiges. Il est très sensible aux dérangements. Celui de Petite-Terre est reconnue comme une espèce spécifique de scinque : le Mabuya parviterrae.

scinque - RNaturelle

LES OISEAUXAWAK Excursion Catamaran à fond de verre pour une journée à Petite-Terre, Réserve Naturelle gérée par l’ONF. Départ à 08h05 de Saint-François vers l’île de Petite-Terre située à 18 km au sud-est de la Guadeloupe (45 minutes de navigation) à bord de l’AWAK II, une vedette catamaran. Activités nautiques. Le matériel de snorkeling (palmes, masque et tuba) et kayak sont mis à disposition de nos hôtes pour découvrir les richesses du lagon de la réserve marine de Petite-Terre. Visite guidée. Notre hôtesse se fera un plaisir, au cours d’une éco-balade, de vous faire découvrir l’histoire de l’île ainsi que sa faune et sa flore. Repas barbecue A midi: apéritif, déjeuner barbecue et café sur la plage à l’abri d’un chapiteau de 50 m2. Vision sous-marine panoramique : Une exclusivité AWAK qui vous permettra de découvrir la faune et la flore du lagon à bord de notre navire à fonds de verre. Retour: Arrivée vers 17h00 à Saint-Franç

À ce jour 165 espèces d’oiseaux ont été observées au moins une fois sur la Réserve Naturelle des Îlets de la Petite Terre. Parmi ces 165 espèces il est à noter que seulement 22 espèces nichent ici. Cela signifie que la réserve accueille beaucoup d’espèces migratrices, par exemple des canards, des limicoles ou encore des passereaux. Ces 165 espèces représentent un score relativement intéressant si on les compare aux 288 espèces observées dans l’archipel guadeloupéen. fregate - RNaturelle Parmi les espèces les plus remarquables de la réserve ont peut citer le Sucrier à ventre jaune, la Paruline jaune, le Tournepierre à collier, la Frégate superbe ou encore le Pélican brun. La Sterne royale (grosse sterne blanche au bec orange) s’observe aussi régulièrement posée sur les bouées du lagon. sterne royale - RNaturelleLe Tournepierre à collier est un migrateur extraordinaire. Il niche haut dans l’Arctique canadien en juin-juillet et revient sur la réserve entre septembre et avril principalement. Il arpente la plage dans tous les sens à la recherche de nourriture. tournepierre - RNaturelle

 L’un de ceux que vous verrez très facilement est le Sucrier à ventre Jaune, Coereba Flaveola, petit passereau dynamique avide de nourriture. La Réserve lui offre suffisamment de ressources et malgré son insistance, il ne faut pas le nourrir.

Sucrier à ventre jaune Coereba flaveola BananaquitAL - RNaturelle 

LES TORTUES MARINESAWAK Excursion Catamaran à fond de verre pour une journée à Petite-Terre, Réserve Naturelle gérée par l’ONF. Départ à 08h05 de Saint-François vers l’île de Petite-Terre située à 18 km au sud-est de la Guadeloupe (45 minutes de navigation) à bord de l’AWAK II, une vedette catamaran. Activités nautiques. Le matériel de snorkeling (palmes, masque et tuba) et kayak sont mis à disposition de nos hôtes pour découvrir les richesses du lagon de la réserve marine de Petite-Terre. Visite guidée. Notre hôtesse se fera un plaisir, au cours d’une éco-balade, de vous faire découvrir l’histoire de l’île ainsi que sa faune et sa flore. Repas barbecue A midi: apéritif, déjeuner barbecue et café sur la plage à l’abri d’un chapiteau de 50 m2. Vision sous-marine panoramique : Une exclusivité AWAK qui vous permettra de découvrir la faune et la flore du lagon à bord de notre navire à fonds de verre. Retour: Arrivée vers 17h00 à Saint-Fran

Petite-Terre abrite plusieurs espèces de tortues marines qui sont toutes des espèces protégées en danger critique d’extinction.

  • TORTUES IMBRIQUÉES

Petite-Terre est un site majeur de ponte pour la tortue imbriquée. Les pontes sont situées sur l’ensemble du littoral, essentiellement sur Terre de Bas qui comporte de nombreuses plages. Au niveau de la cocoteraie, on observe seulement une dizaine de pontes par an. Il n’y a quasiment plus de tortues imbriquées dans le lagon. tortue imbriquée - RNaturelle  

  • TORTUES VERTES

Avec environ 400 pontes/an, Petite-Terre est également un site majeur de ponte pour la tortue verte. La répartition des pontes est similaire à celle de la tortue imbriquée, les principaux sites de pontes étant les anses du sud et de l’ouest de Terre-de-Bas. Les herbiers constituent une zone d’alimentation importante. Le matin les jeunes tortues sont dans l’herbier devant la cocoteraie,  elles partent ensuite vers les herbiers près de Terre de Haut, puis reviennent vers la cocoteraie. tortue verte - RNaturelle

  • TORTUES LUTH

La tortue Luth, espèce vulnérable,  est peu présente sur Petite-Terre. L’ensemble des plages peut potentiellement accueillir des nidifications, mais il s’agit d’un site mineur de ponte : on observe moins de 3 pontes par an. tortue luth - RNaturelle    

 

LES CORAUXAWAK Excursion Catamaran à fond de verre pour une journée à Petite-Terre, Réserve Naturelle gérée par l’ONF. Départ à 08h05 de Saint-François vers l’île de Petite-Terre située à 18 km au sud-est de la Guadeloupe (45 minutes de navigation) à bord de l’AWAK II, une vedette catamaran. Activités nautiques. Le matériel de snorkeling (palmes, masque et tuba) et kayak sont mis à disposition de nos hôtes pour découvrir les richesses du lagon de la réserve marine de Petite-Terre. Visite guidée. Notre hôtesse se fera un plaisir, au cours d’une éco-balade, de vous faire découvrir l’histoire de l’île ainsi que sa faune et sa flore. Repas barbecue A midi: apéritif, déjeuner barbecue et café sur la plage à l’abri d’un chapiteau de 50 m2. Vision sous-marine panoramique : Une exclusivité AWAK qui vous permettra de découvrir la faune et la flore du lagon à bord de notre navire à fonds de verre. Retour: Arrivée vers 17h00 à Saint-Fran

Les îlets de Petite-Terre sont majoritairement bordés de récifs frangeants. La principale zone où se trouvent les récifs coralliens est celle fermant le lagon à l’est du chenal séparant les deux îles. Dans cette zone, la partie située le long de Terre de Haut est celle dont le récif est le mieux conservé : le récif frangeant y possède la communauté récifale la plus diversifiée. Le récif oriental de Terre de Haut est très riche en poissons. Les formations coralliennes de Terre de Bas sont des constructions anciennes aujourd’hui colonisées par un peuplement d’algues brunes. En arrière du front du récif qui forme un récif frangeant, le lagon est sableux et parsemé de colonies coralliennes.

On y trouve principalement les coraux « cerveaux » et le corail « corne d’élan » (espèce en danger critique d’extinction). Cette dernière espèce forme des peuplements qui ont été endommagés par le cyclone Hugo et constituent des amoncellements de coraux morts. La repousse de nouvelles branches n’est constatée que sur une partie seulement des colonies. Cette espèce devient dominante lorsqu’on se rapproche du récif le plus à l’est.

Pour assurer la protection du récif corallien certaines zones du lagon sont interdites au public. Ces zones sont matérialisées par des bouées, cordages et panneaux (voir le chapitre RÉGLEMENTATION).

corailm cerveau - RNaturelle← Corail Cerveau   –   Corail Corne d’Elan →      corail corne délan - RNaturelle

 

LES POISSONSAWAK Excursion Catamaran à fond de verre pour une journée à Petite-Terre, Réserve Naturelle gérée par l’ONF. Départ à 08h05 de Saint-François vers l’île de Petite-Terre située à 18 km au sud-est de la Guadeloupe (45 minutes de navigation) à bord de l’AWAK II, une vedette catamaran. Activités nautiques. Le matériel de snorkeling (palmes, masque et tuba) et kayak sont mis à disposition de nos hôtes pour découvrir les richesses du lagon de la réserve marine de Petite-Terre. Visite guidée. Notre hôtesse se fera un plaisir, au cours d’une éco-balade, de vous faire découvrir l’histoire de l’île ainsi que sa faune et sa flore. Repas barbecue A midi: apéritif, déjeuner barbecue et café sur la plage à l’abri d’un chapiteau de 50 m2. Vision sous-marine panoramique : Une exclusivité AWAK qui vous permettra de découvrir la faune et la flore du lagon à bord de notre navire à fonds de verre. Retour: Arrivée vers 17h00 à Saint-Fran

  •  LE REQUIN CITRON 

Poisson cartilagineux qui s’alimente de poissons, mollusques, crustacés, sa taille varie de 60 cm pour les nouveaux nés à 3,40m adulte. En tant que super-prédateurs, les requins sont essentiels à l’équilibre de toute la chaine alimentaire marine en se nourrissant des individus malades et des plus affaiblis. La femelle citron revient sur son lieu de naissance pour mettre bas 4 à 17 petits qui se développeront à l’abri des eaux peu profondes

requin citron - RNaturelle

  •  BARRACUDA

Pouvant atteindre 2 m, il se nourrit de  poissons, crevettes, céphalopodes. C’est un prédateur vorace qui compte sur l’effet de surprise en effectuant de soudaines accélérations. Très curieux, il s’approche des plongeurs et n’est pas agressif tant qu’il n’est pas provoqué. barracuda - RNaturelle

  • RAIE PASTENAGUE

Poisson plat cartilagineux, cousin du requin, atteignant  2 m. d’envergure, elle se nourrit de  poissons et  crustacés. Sa queue est munie d’un aiguillon dentelé dont le venin pourra être inactivé par la chaleur. En cas de piqûre, contactez un médecin urgemment. raie pastenague - RNaturelle

  •  POISSON PERROQUET 

Poisson osseux aux couleurs arc-en-ciel et au bec robuste, il s’alimente en grattant la surface des coraux. Sa taille peut atteindre 30 cm

perroquet - RNaturelle 

  •  POISSON-CHIRURGIEN 

Le poisson chirurgien est un herbivore qui joue un rôle important dans la régulation du développement des algues sur le récif. Il doit son nom à l’épine tranchante qu’il possède de part et d’autre de sa queue. Il vit en banc dans les eaux récifales peu profondes. chirurgien - RNaturelle

  • POISSON-LION

Espèce invasive et venimeuse pouvant atteindre 50 cm, c’est  un carnivore insatiable de larves et de juvéniles d’une cinquantaine d’espèces de poissons et crustacés côtiers. Originaire du Pacifique, il a accidentellement été introduit en Floride et menace à présent la région Caraïbe. Il n’a aucun prédateur, se reproduit très rapidement et impacte directement les autres espèces. En cas de piqûre, alertez les secours et approchez la plaie d’une source de chaleur. Signalez toute observation de poisson-lion aux gardes. poisson lion - RNaturelle

N’hésitez pas à consulter le site internet officiel de la Réserve Naturelle de Petite-Terre pour connaitre les enjeux et moyens mis en oeuvre par l’ONF et l’association Titè pour protéger ce site extraordinaire de biodiversité.